• nicolaspaquin

ORIGINES DE L'ACUPUNCTURE


On me demande souvent comment a été inventée l’aiguille d’acupuncture. Qui est le premier « illuminé » à avoir imaginé que planter une aiguille dans le corps pouvait soulager et soigner. Une découverte récente sur une momie vieille de plus de 5500 ans jette un éclairage nouveau sur les origines de l’acupuncture.

En effet la momie Ötzi trouvée il y a une vingtaine d’année dans les Alpes Italiennes est couverte de près de 61 tatous. Ce ne sont pas des images figuratives précises comme les tatouages des momies Égyptiennes plus récentes sur l’échelle de l’histoire. Il s’agit généralement de croix et de lignes parallèles.

Les tatouages de Ötzi se trouvent principalement sur ses articulations et sur ses lombes.

Les analyses de la momie montrent que le cher Ötzi, du haut de ses 45 ans, âge vénérable à cette époque, souffrait de dégénérescence articulaires et vertébrales. Les analyses génétiques pratiquées à partir d’échantillons d’ADN montrent même qu’il était intolérant au lactose. Qui dit intolérance au lactose dit douleurs abdominales et articulaires et même maladie inflammatoires des articulations allant jusqu’à la dégénérescence articulaire. Bref Ötzi avait mal aux articulations et faisait de l’arthrite! Les tatouages avaient fort possiblement une fonction curative! On constate donc qu’il y a 5500 ans il se pratiquait déjà une forme d’acupuncture. Les chamans de l’époque pratiquaient de fines incisions de la peau qu’ils remplissaient ensuite de charbon et de poudre de plantes médicinales.

On peut donc déduire qu’il se pratiquait cette forme de « tatouages » curatifs depuis des milliers d’années lorsque au cours du deuxième siècle avant notre ère les médecins Asiatiques de Chine, Japon et Corée ont développés, à partir de cette pratique chamanique, une approche plus étayée d’une médecine utilisant des aiguilles, ainsi que l’élaboration d’un système énergétique détaillé. La première référence directe à l’utilisation d’aiguilles se trouve dans « les mémoires historiques » (le Shiji) de Sima Qian (-145, -87 av JC).

Si Ötzi n’a plus mal aux os aujourd'hui ce n’est pas à cause de ses tatouages… Et comme il n’est pas très loquace les scientifiques échafaudent bien des théories sur ses tatouages. La corrélation entre l’emplacement des « tattoos » et des pathologies articulaires laisse croire qu’ils avaient une fonction thérapeutique.

L’acupuncture ne s’est pas faite d’un coup, invention d’un seul homme. Elle serait le résultat de l’élaboration de techniques thérapeutiques à partir de pratiques déjà existantes, à une époque où le raffinement technique et théorique était l’apanage des riches et puissants empereur.

Retour à la page d'accueil de Nicolas Paquin

Références:

http://blogs.discovermagazine.com/d-brief/2015/01/30/scientists-mapped-otzi-icemans-61-tattoos/#.WdbeaMZ7TVC

http://www.ibtimes.co.uk/new-tattoos-found-otzi-iceman-support-prehistoric-acupuncture-theory-1485224

https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/paleontologie/otzi-l-homme-des-glaces-25-ans-de-scoops-scientifiques_105020

http://www.nationalgeographic.fr/histoire/5-faits-surprenants-propos-dotzi-lhomme-des-glaces

https://fr.wikipedia.org/wiki/Shiji

#aiguille #Acupuncture #actionsdesaiguilles #originesdelacupuncture

0 vue

© 2016 par Nicolas Paquin. Tous droits réservés